| Retour à l' acceuil |

IDEAT, un bon magazine d'intérieur

Par Claire Maingonle 23 novembre 2007 | Commentaires (2) Commentaires | Permalink

Ideat_11 Voilà une revue qui ravira les amateurs de édcoration d'intérieur, où vous trouverez des idées branchées, malines et classes : IDEAT. Ce n'est pas une nouveauté puisque il y a déjà eu une soixantaine de numéros de parus. Mais personnellement, je ne connais pas ce magazine jusqu'à une date récente. Et en plus, en ce moment, ils proposent six mois d'abonnemments offerts. Donc bon plan. Pour bien cerner le truc, il s'agit d'un magazine souvent utilisé par les architecte d'intérieur. Un essentiel, un peu comme le Salon maison et objets. Vous pouvez vous procurer ce magazine en kiosque pour la somme de 4,50 euros. Et leur site est également très chouette et bien fait. 



Lire la suite (...) Separateur_post

Parfumez divinement votre petite maison

Par Claire Maingonle 29 août 2007 | Commentaires (3) Commentaires | Permalink

8_20 Atmosphère, atmosphère. Dans une maison, tout est question d'ambiance. C'est pour ça que les parfums de maison ne sont pas si inutiles qu'ils pourraient en avoir l'air. C'est vrai que cela parait un peu superflu, mais très honnêtement, ce sont de supers cadeaux à faire à belle-maman, une bonne copine...ou à soi-même! Par exemple, ce sympathique parfum Heure pourpre, par la maison Au nom de la rose qui fait de divins bouquets. L'odeur est inspirée par l'effluve romantique de la Peony pink, tendre et anisée. Dans le genre chic, une amie s'est aussi offert un parfum d'intérieur Guerlain. Je dois dire qu'il sent si bon qu'on aurait plutôt envie de se le coller sur soi, le parfum. Ca fait un peu mal au coeur de voir les précieuses particules s'envoyer en l'air. En plus les noms des fragances (genre Boudoir vénitien) font déjà rêver..



Lire la suite (...) Separateur_post

Emery et Flamant, rois belges de la déco

Par Claire Maingonle 5 août 2007 | Commentaires (0) Commentaires | Permalink

Le genre Emery source image

Les Bruxellois sont devenus des références en matière de décoration d'intérieur. Il faut dire que la capitale belge est devenue depuis quelques années une "place to be" pour les "beautiful people". Comprenez, un endroit à la mode et branché. Pleins de bars, de restos et de magasins de déco. Les plus connus sont situés dans le petit coeur de la ville : Flamant, un endroit assez chic, et Emery, plutôt bohême. Ces deux maisons ont des antennes parisiennes. Flamant, bien sûr, s'est installé dans les beaux quartiers : place de Furstenberg, à deux pas du musée Delacroix. On peut y déjeuner d'une excellente salade et d'une soupe en hiver. L'esprit Flamant, ce sont des tons beiges et naturels, style Marie Claire et ambiance vacances de famille bourgeoise dans la baie de Somme. Ca ne plait pas à tout le monde mais si vous recherchez des idées de belles matières, de bois patiné et ambiance vieille ferme transformée en maison de famille, ça peut le faire. Surtout, on y trouve de la peinture d'extraordinaire qualité, une seule couche suffit et les couleurs  sont d'une incroyable richesse. Ca vous change un intérieur. Mais, de l'avis de toutes mes copines, c'est Emery qu'on préfère. Ils s'inpirent du Maroc et créent de véritables ambiances avec de la céramique en verre, ou des terres cuites vernissées. C'est vraiment magnifique, ambiance Riad revisité. Les tons froids sont particulièrement réussis chez eux. Ce luxe des matières et des couleurs a un coût, vous vous en doutez, mais en même temps, on peut juste réaliser des incrustations dans un mur ou un sol. Pas la peine d'en faire des tonnes. Une adresse à connaîte, vers Bastille (passage de la main d'or) et encore plus à Bruxelles où le magasin évolue sur trois niveaux dans une ancienne maison. On s'y promène librement comme chez soi.

Le style Flamant source image



Separateur_post

Ne pas confondre encens et Plantes à Brûler

Par Claire Maingonle 3 août 2007 | Commentaires (2) Commentaires | Permalink

source image

L'encens est a priori un moyen traditionnel, pas cher et agréable de parfumer son intérieur ou sa terrasse. Cette matière, dont le nom signifie "brulé" en latin, est obtenue à partir de la résine d'arbustes dont je vous passe le nom. Ce qui est sûr, c'est qu'ils poussent dans les pays chauds, loin d'ici. Et ils nous ramènent justement un peu de cette histoire orientale, mystérieuse et exotique à chaque fois que l'on fait brûler chez nous un petit bâtonnet. Autrefois, dans l'Antiquité, l'encens ne ressemblait pas à cela mais à de petits grains. Il était princialement utilisé dans des rituels religieux. Le problème à l'heure actuelle est que de nombreux encens vendus dans le commerce n'ont d'authentique et de véritable que le nom. Les parfums de synthèse ont, hélas, trop souvent remplacés les résines précieuses d'antan. Mais une marque s'est érigée contre cette dépravation en proposant de réhabiliter l'encens traditionnel: Ciel d'Azur. Pour se démarquer, elle a choisi d'utiliser le terme de "plantes à brûler". Ces fabricants sont implantés en Provence et travaillent à partir d'arbres de différentes variétés comme le cèdre et l'eucalyptus. Une fois le broyage et les mélanges obtenus, ils réalisent des batons qui - eux - sont de d'une réelle qualité olfactive et ont des vertus presque médicinales. Leurs baguettes de Ylang sont par exemple recommandées pour leurs vertus calmantes. Le ciste est apaisant, le cèdre éloigne les insectes et assainit. Mais, celles que je préfère sont les "Maquis" à l'odeur épicée. On a tout de suite l'impression d'être ailleurs, loin du stress quotidien. Tiens d'ailleurs, c'est marqué "détente" sur le sachet. Preuve que l'on peut encore faire confiance à ses sens.



Separateur_post

Ca sent si bon chez vous

Par Claire Maingonle 1 juillet 2007 | Commentaires (0) Commentaires | Permalink

source image

Les bougies parfumées créent une ambiance merveilleuse dans les intérieurs. Elles apaisent, elles sentent bon, elles diffusent des ondes positives. Le tout, c'est de bien les choisir. En général (comme c'est souvent le cas), les bonnes bougies sont chères à l'achat. Mais elles durent plus longtemps donc finalement, elles sont d'un meilleur rapport qualité-prix (encore lui). La Maison du parfumeur a le mérite de réunir plusieurs atouts: abordable, belle, grande qualité de parfum. Certaines des senteurs sont tout droit sorties du "nez" de Patricia de Nicolaï, visiblement une bête dans le milieu. On trouve par exemple des parfums gourmands comme Vanille sauvage ou fruits rouges, mais également des choses plus classiques comme chevrefeuille. Il y a une boutique rue de Richelieu et en plus, elle fait des soldes. La bougie passe de 23 à 16 euros. Très joli pour un cadeau. La durée de combustion est de 35 heures, sans revendication sociale. En revanche, méfiance malheureusement chez L'Occitane. Ils ont eu des lots avariés de bougies qui se consument mal. Sachant que c'est tout de même dans les 12 euros, ça fait cher pour seulement quelques heures de travail. Heureusement, ils acceptent de vous la remplacer. Mais vous avez d'autre chose à faire que d'aller toutes les semaines chez l'Occitane, non?



Separateur_post

Le papier d'Arménie, tradition et modernité dans les intérieurs

Par Claire Maingonle 20 juin 2007 | Commentaires (4) Commentaires | Permalink

Le papier d'Arménie a une odeur mythique qui figure en bonne place dans les intérieurs des Français. Un foyer sur quatre utiliserait ce moyen simple et efficace, très peu coûteux, de parfumer son intérieur tout en le purifiant. C'est un produit très ancien qui a été inventé en 1885 par un chimiste français. Il avait été inspiré par une odeur respirée durant un séjour, devinez où? en Arménie, pardi. D'où le nom. Les Turcs faisaient en effet bruler des résines diffusant des effluves à la fois raffinées et naturelles. Cette substance s'appelle le Benjoin. Le Papier d'Arménie a conquis ses lettres de noblesse à tel point qu'il a un propre site et qu'une bougie labellisée vient de sortir. C'est une bonne chose car la flamme de la bougie dégage en plus une sérénité rassurante et délicieuse. En plus, le Papier d'Arménie est tout à fait écolo. Il ne dégage pas de substances dangeureuses pour la couche d'ozone. C'est donc une bénédiction. Notons enfin que cette entreprise est dynamique et propose àtous les jeunes créateurs des écoles de design un concours de création industrielle pour dessiner un modèle de brûleur. Les copies sont à rendre pour la fin septembre 2007.



Separateur_post

Le temps de la récup' et de la brocante chic

Par Claire Maingonle 23 mai 2007 | Commentaires (5) Commentaires | Permalink

  source image

Ces dernières années, les brocantes, vide-greniers et autres lieux de troc sont le terrain de chasse des bobos bricolos et décorateurs. On y trouve des choses étonnantes, à condition de se lever tôt, d'être patients, d'avoir l'oeil et parfois de bouger en province ou en banlieue. Les bonnes affaires ne sont pas toujours à Paris quoique...une de mes amies a trouvé une table magnifique sur une brocante organisée sur la très chic place des Vosges. Sinon, pour les plus manuels qui aiment le reyclage, on peut se connecter à un site spécialisé dans la récup qui peut donner de bonnes idées. On peut également se rendre à la Cour des créateurs, 23 rue Rodier dans le 9e arrondissement, où une conseillère vous délivrera son aide et vous pourrez apprendre à customiser tous les rebus ménagers, ou comment faire de pots de yaourts des guirlandes de fêtes, d'un cul de bouteille une belle lampe. Un cadeau idéal pour votre belle-mère, naturellement! Mais on pourra aussi apprendre, heureusement, à dessiner à l'aquarelle en plein air, à faire de la couture. Idéal pour les working girl qui ont envie de faire une pause. 



Separateur_post

Ambiance nature autour de la cheminée

Par Lila Rozéle 9 janvier 2007 | Commentaires (1) Commentaires | Permalink

Buches_1La bûche qui pétille dans la cheminée, les étincelles qui jaillissent par moments, le parfum suave d'un bon feu de bois, c'est totalement magique ! Pour que ce soit parfait, les accessoires de cheminée doivent aussi être impeccables. Aujourd'hui, voyons les porte-bûches...

Vu sur Déco des Cîmes, ce panier à bûches en châtaignier tressé ornera discrètement votre salon tout en y apportant un joli ton d'authenticité (36,00 €). Super malin, ce seau à bûches en osier tressé permet de transporter 20 kg de bois sans risquer de laisser des traînées de sciure derrière soi (9,90 €).



Lire la suite (...) Separateur_post

Maison à voiles

Par Lila Rozéle 9 janvier 2007 | Commentaires (1) Commentaires | Permalink

727sailbags_1Une maison à voiles n'est pas forcément un moulin, ça peut être aussi une maison où l'amour de la mer s'affiche clairement !

Chez Sailbags, on aime la mer et les voiliers et tous les produits en témoignent. Le créateur a eu l'idée d'utiliser les matériaux élégants et résistants dans les objets du quotidien. Par exemple, le rideau de douche* ci-contre est en dacron, à la fois fin et solide. Sobre mais très décoratif, il dynamisera votre salle de bains ! (60 €)

* : faire défiler les objets pour afficher le rideau de douche.



Lire la suite (...) Separateur_post

Une collection de coussins lumineux pour 2007

Par Lysa Venantle 9 janvier 2007 | Commentaires (0) Commentaires | Permalink

Murmures_1Originaux, ludiques mais aussi confortables les coussins lumineux de la collection « City » ou « Murmures », signés Florence Bost.

Couleurs acidulées, design moderne inspiré electro. Chaque pièce est alimentée par un fil électroluminiscent connecté à une interface électronique et est lavable en machine.



Lire la suite (...) Separateur_post

 

Avertissement: Les informations, textes, images et sons, diffusées via internet par The Social media Group ne sont pas susceptibles, à priori, de contrevenir à la réglementation afférente aux droits d´auteur. Si tel n´était pas le cas, merci de nous le signaler à l´adresse copyright at thesocialmedia point com et nous nous engagerons, sous reserve de la validité de la requête, à effectuer les modifications afférentes dans les plus brefs délais.


Le Blog Conso, un site du Social Media Group, réseau de blogs thématiques.